04 juin 2009

INFO Syndicale SNES-FSU

1) la suite du ctpm (comité technique paritaire ministériel), c'est le csfp (conseil supérieur fonction publique) ou la fsu a calmé le jeu:

Lors de la "section syndicale" préparatoire au Conseil Supérieur de la
Fonction Publique de l'Etat la délégation FSU a déposé un voeu
(ci-joint) demandant le retrait de l'ordre du jour des textes
concernant la "mastérisation" des enseignants et CPE; Les autres
organisations se sont prononcées dans le même sens et le texte a été
voté à l'unanimité. Sur cette base nous avons demandé une suspension
de séance où nous avons proposé aux autres organisations de ne pas
participer au débat et quitter la séance. L'accord s'est fait là
dessus et toutes les organisations sont parties.

2) complément d'explication du vote ctpm:
@page {;} .External P {margin-bottom:0.21cm;}

Lors du Comité Technique Paritaire Ministériel de vendredi 29 mai, le ministère a proposé au vote du CTPM des décrets modifiant les statuts des enseignants sur la question du niveau de recrutement, sur la titularisation et sur celui de l'affectation des lauréats. Ces décrets concernents les certifiés, les agrégés, les profs d'EPS, les PLP, les CPE, les PE, mais pas les COPSY.
L'ensemble des organisations syndicales a boycotté la première réunion du CTPM. Le Ministère l'a reconvoqué en urgence.

Le SNES est intervenu pour contraindre le Ministère à mettre en place une période transitoire de 5 ans pendant laquelle les non-titulaires actuellement en exercice pourraient bénéficer d'une dispense de master pour pouvoir être titularisés (mesure transitoire).

Le SNES a obtenu la réouverture de tous les concours internes pour permettre aux non-titulaires d'intégrer un corps de titulaires.

A terme, les décrets assurent la parité de recrutement pour les concours externes, internes et pour les listes d'aptitude. Sans cette parité, nous aurions eu à terme la créations de corps différents pour les métiers de notre secteur.

Par ailleurs, le Ministère a tenté de profiter de la réforme du recrutement et de la formation pour avancer vers la régionalisation des concours et des affectations en introduisant des modifications des statuts dans le but de maintenir les stagiaires définitivement dans l'académie où ils ont été recrutés. Ce faisant, le Ministère a cherché à aller vers le recrutement régional voire local des certifiés et des agrégés.
Nous avons mis en échec cette volonté et fait acter le maintien du recrutement national, du mouvement national et le passage par le mouvement inter académique des futurs recrutés. Les amandements en séance ont également permis de contrer la volonté de mettre la titularisation des agrégés sous la stricte responsabilité des recteurs d'académie.

Le débat principal sur ces décrets modifiant les statuts des enseignants portait enfin sur la place des concours. En accord avec ses mandats de congrès de Perpignan de mars 2009, qui reprennent une position historique du SNES d'élévation du niveau de recurtement, le SNES a milité pour que les concours soient placés à l'issue du master. Les texte ministériels déplacent les concours du milieu de l'année suivant la licence (niveau actuel) au milieu de la dernière année de master. Sur ce point, les organisations syndicales qui refusent l'élévation du niveau de recrutement des enseignants ont voté contre (SGEN, UNSA), pour cette raison.

C'est enfin le SNES qui a fait inscrire le rôle de l'Université dans la formation des maîtres.

Pour toutes ces raisons la FSU s'est abstenue sur les décrets concernant les corps du second degré. La FSU a refusé de voter sur le décret concernant les CAPEPS. Elle a voté contre les décrets concernant le corps des PE, qui n'étaient pas concernés par les questions de recrutement local, les syndicats du premier degré (SNUipp, SGEN, UNSA) estiment qu'un concours placé en cours de M1 était suffisant (ce qui revient à acter le décrochage premier/second degré).

Pour le reste des questions touchant à la masterisation (place des IUFM, contenu de la formation, année de stage...), les discussions se poursuivent dans les groupes de travail en cours, et n'étaient pas concernés par les décrets modifiant les statuts . Le combat continue sur ces points.

 

Posté par ACTION13 à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur INFO Syndicale SNES-FSU

Nouveau commentaire